Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En Pays d'Halatte
  • En Pays d'Halatte
  • : Blotti entre la vallée de l'Oise, le plateau Valois et le domaine de Chantilly, le pays d'Halatte est une contrée riche d'un patrimoine Historique et Forestier de près de 2000 ans. Nombre de villes et villages, de châteaux et monuments se sont développés autour de la forêt royale. Ce blog vous invite à découvrir cet endroit, moins exposé médiatiquement que les grandes régions touristiques, qui j'espère retiendra votre curiosité et votre intérêt...
  • Contact

Recherche

7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 19:29

La Nonette - Fontaine-Chaalis


A ne pas confondre avec les Nonettes de Dijon, n'est-ce pas les Gourmands!
---
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 13:08

La disparition de la Picardie serait-elle programmée ? Il faudra attendre la fin du mois pour le savoir. C'est à ce moment-là que la commission Balladur rendra son rapport sur la réorganisation territoriale de la France.


 

Des indiscrétions autour cette commission, chargée de proposer une nouvelle réforme des collectivités territoriales, font état d'un éclatement de la Picardie, l'Oise serait rattachée à l'Ile de France (la banlieue quoi !), la Somme au Nord-Pas-de-Calais,le sort de l'Aisne serait incertain. Le Conseil régional est en tout cas inquiet depuis la petite phrase du Secrétaire d'Etat Roger Karoutchi, sur son blog internet : il indique que « la commission Balladur envisagerait de revoir le périmètre de l'Ile de France... En y incluant, pourquoi pas, le sud de l'Oise ».

 

De quelle Picardie veut-on parler en évoquant son éventuelle disparition ? De la Picardie culturelle, celle qui va jusque dans le Boulonnais et dans une partie de la Wallonie ? Cette Picardie linguistique en a vu d'autres ! Cette Picardie de la créativité et de l'imaginaire n'est pas près de disparaître. Elle se joue des découpages de l'administration et des politiques.


 

En ce qui me concerne, Picard dans l’âme, fier de ma région, je refuse que mon département, l’Oise, soit rattaché à l’Ile de France. Je ne veux pas que la Picardie disparaisse !

Alerté par notre ami Michel sur son BLOG, je me suis rendu sur le site Touche pas à ma Picardie pour signer la pétition. J'invite ceux qui ne veulent pas que notre Région s'Eteigne à signer, également, cette petition. Merci de faire passer le message...

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Picardie
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 17:23


Château d'Aramont - Verberie

--
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 12:58

Je passe régulièrement devant cette ruine, situé sur la D932 (au croisement avec la D26) entre Villeneuve sur Verberie et Verberie, et je me suis souvent demandé ce que cela pouvait être. Un pillier d'un ancien pont, le restant d'un mur de château?


J'ai trouvé, il y a peu de temps, l'explication sur internet. Notre région est, entre autre, une terre de carrière et ces deux piles sont les vestiges d'un ancien Treuil à carrière.

Afin de pouvoir hisser les blocs, pouvant peser jusqu'a 2 tonnes, jusqu'en haut du puits, les carriers ont eu recourt à des treuils .

Au 15è siècle, on utilisait les treuils à grande roue. Ils étaient constitués d'une roue en bois d'un diamètre de 6 à 8 mètres. Cette roue était actionnée grâce à un ou plusieurs hommes qui marchaient à l'interieur de cette roue. Le support de la roue étaient également constitué de bois et venait s'encastrer sur une plate forme, constituée de pierre maçonnées. Ce système permettait de soulever une pierre de 1 à 2 tonnes, sur 25 mètres en moins d'une heure ! le travail était donc très pénible.


A la fin du 19è siècle, le cheval va remplacer les hommes. Des manèges à chevaux sont accolés au puits. Les pilliers du treuil sont également construits en pierres maçonnées, ainsi que la plate forme. Grâce à cela, la capacité de levage passe à 5-10 tonnes. La corde s'enroule autour d'un tambour d'un tambour qui surmonte les deux pilliers. Le cheval tourne autour d'un axe, entraînant le tambour grâce à un système d'engrenages. Le cheval, les yeux bandés, parcoure 5 à 6km sur le manège en 1h30 afin de remonter un bloc sur une hauteur de 35 mètres.

 



Au cours du 20éme siècle, la mécanisation fait disparaître le travail avec les chevaux. Les treuils ne font pas exception et le cheval est remplacé par un moteur. De plus, la corde de chanvre est remplacée par un filin d'acier, qui est fixée à une poutrelle métallique. Le filin s'enroule autour d'un tambour en bois ou métallique.


Vous pouvez voir la description d'un treuil restauré (Chatillon-92) sur ce Site.


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 12:36
Pontpoint est un village, coincé entre la rive de l'Oise et les pentes du massif forestier d'Halatte, situé entre les villes de Pont Sainte Maxence et Verberie, riche d'une Histoire de plus de 1300 ans.



Jusqu'au XIIIè siècle, l'histoire de Pontpoint est restée très liée à Pont Sainte Maxence. Le territoire a d'abord appartenu à la tribu des Bellovaques (peuple de la Gaulle Belgique, 60-30 avant J-C). Puis la venue des Romains va instaurer les premiers contours de Pontpoint (Levandriacus).

Fin du VIIIè siècle, Charlemagne fait don de cette terre à l'abbaye de Saint Lomer sur Perche. Charles II le Chauve revient sur cette décision par une charte établie en 842. Le village prend le nom de Pomponnus. Vers 960, Hugues Capet, qui n'est pas encore roi, prend possession du comté de Senlis et fait main basse sur le fisc rouyal comprenant les terres de Pontpoint et Pont Sainte Maxence. En 1194, Philippe Auguste les échange avec Hugues de Candavene, comte de Saint-Pol. En 1221, après la mort du comte de Saint-Pol, elles retournent dans le domaine royale. Pontpoint (Pompoing) obtient le statut communal et poursuit son developpement grâce à l'agriculture et au traffic qui s'écoule le long des 5km de son unique rue.


La commune choisit comme Blason celui des comtes de Saint-Paul en Artois et de son ancien seigneur Hugues de Candavene.










En 1290, un manoir royal est batit sur la colline du Moncel (limite Pontpoint-Pont) puis Philippe le Bel décide d'y édifier, vers 1334, une abbaye.


La commune cède une grande partie de ses droits au profit de l'abbaye du Moncel en 1364, approuvé par Charles V.

Longtemps, cette ancienne prévoté royale a vécu en hameaux bien distincts :

- Le Moncel, son abbaye et son manoir royale

- Saint Paterne, et le manoir Saint Symphorien

- Saint Gervais, et son église paroissiale

- Saint Pierre, ou j'ai passé toute mon enfance, une ancienne paroisse, son église en ruine.

- Moru, rattaché à Pontpoint en 1830 sous Louis Philippe

En 1739, le village prend le nom définif de Pontpoint.



En 1814, eut lieu la bataille de Laon (02) entre les armées de Napoléon et les Prussiens, les coalisés (Autriche, Prusse, Russie) forment un camp de plus de 100000 hommes autour de la commune, après les batailles de Champaubert et Montmirail (link), commettant vols et pillages.

La population est essentiellement agricole au début du XXè siècle, 30 fermes, par exemple, sont comptabilisées en 1935.


Le Village-rue va petit à petit se modifier, se développer pour devenir un vrai village, comptant 1400 habitants en 1962, puis enfin 2850 en 2008.

Pontpoint Pontpoint





Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 15:51
A Bray sur Aunette, petit village Isarien situé entre Rully et Barbery, est surtout renommé le Prieuré St Victor (que je vous présenterais dans l'avenir).

Il y a également à l'entrée du village (D134, en venant de Barbery), une magnifique église du XIIè siècle, édifié sur un promontoire qui surplombe une petite rivière, l'Aunette.


Eglise Saint-Georges de Bray

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 10:54
En Picardie également, tout comme sur l'Aubrac (Lozère), nous avons eu notre Croix des Trois Evèques!

La Croix des Trois Evèques (ou Croix l'Enfant) indiquait le point de rencontre de trois diocèses (Beauvais, Senlis et Soissons) à une époque (entre IXè et XIIè siècle) ou ces limites imprécises était à l'origine de contestations.

Carte des limites des 3 diocèses réalisé par J-M Popineau


Elle se plaçait également au point de rencontre des anciens finages (limites) des communes de Noel Saint Martin, de Villeneuve sur Verberie , de Roberval/Noel Saint Remy et du village disparu du Theil. Elle était de plus situé à l'endroit ou se croisent la voie vers Amiens et le chemin Pontois (deux axes antiques).


Entrée de Villeneuve sur Verberie, avant croisement D932/D100

Les limites ayant changées plus tard, avec les bouleversements de la guerre de Cent ans, la croix n'avait plus d'utilité administrative et aurait disparu vers 1789.



Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 13:41

Depuis plusieurs mois, supporters et opposants se déchirent en ce qui concerne le projet, par Direct Energie, d'implantation d'une centrale à gaz de 800MW sur les hauteurs de Verberie, au milieu des champs et forêts, proche d'un parc régional protégé, à 3km à peine de Villeneuve sur Verberie .

 

 

Amoureux de la nature, du calme et de la tranquilité, j'avoue que ce projet me laisse perplexe, inquiet voire désabusé! Pourquoi chez nous?

 

Le journal France 3 Picardie a consacré un petit article, à ce sujet, hier jeudi 17 décembre :

 

Situé sur les hauteurs de la commune de Verberie, dans l'Oise, il défigurerait le paysage s'il voyait le jour estiment les opposants.

Bien sûr, il y a les retombées économiques, quelque deux millions d'euros promis par an plus quelques dizaines d'emplois créées. Les élus se sont laissés convaincre mais la population semble majoritairement hostile au projet.

Le débat porte en fait surtout sur l'impact visuel que le projet pourrait entraîner. Situé sur les hauteurs de la commune de Verberie, la centrale gaz devrait mesurer une vingtaine de mètres de hauteur sur environ 5 hectares. Pour les riverains, l'emplacement est mal choisi car la centrale ainsi située se verra trop.

Les promoteurs du projet écoutent les remarques et envisagent de décaler de plusieurs dizaines de mètres l'emplacement et d'investir environ 7 millions d'euros pour réduire au maximum l'impact visuel.

 

Vous pouvez voir également le blog http://www.pasdecentrale.fr/ , un farouche opposant, pour vous faire une idée de l'engouement suscité dans la région.

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 21:55


Un châtelet avec deux tourelles polygonales du XIVè et XVè siècle, couvertes de toits pyramidaux, se trouve à coté du château de la Douye à Bethisy St Pierre (Oise). Ce sont les vestiges du château médiéval du roi Jean Le Bon.

La commune de Bethisy St Pierre a été édifiée près de la chaussée Brunehaut, voie Romaine qui reliait Senlis à Soissons.

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 21:18

Photo prise fin novembre 2008 sur la route qui mène au village de Montepilloy (situé à 10 km de Villeneuve sur Verberie ). L'aurore, le soleil en profite, avant l'arrivée des grands froids, pour peindre la toile nuageuse de ses plus belles couleurs...


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article