Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En Pays d'Halatte
  • En Pays d'Halatte
  • : Blotti entre la vallée de l'Oise, le plateau Valois et le domaine de Chantilly, le pays d'Halatte est une contrée riche d'un patrimoine Historique et Forestier de près de 2000 ans. Nombre de villes et villages, de châteaux et monuments se sont développés autour de la forêt royale. Ce blog vous invite à découvrir cet endroit, moins exposé médiatiquement que les grandes régions touristiques, qui j'espère retiendra votre curiosité et votre intérêt...
  • Contact

Recherche

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 12:13

Récent partenaire de TOP ACHAT (Rue du Commerce), j’ai décidé de tester un outil important pour tout fan de la photo : le TREPIED.

 

 

En effet, celui-ci peut s’avérer d’une précieuse aide dans différentes situations. On connaît bien sur la situation ou l’on veut prendre une photo avec la famille ou des amis et que l’on veut être également dessus.

De mon coté, il me sert aussi pour la photographie en panorama. Que ce soit la prise en verticale ou en horizontal, le fait de rester stable est important. Que dire des photos prises à l’intérieur d’une église, d’un château ou d’un musée sans Flash !

 

http://images.manfrotto.com/imageservlet/image?sysid=125449433181276705&format=gitzo_product_big&refresh=null

 

Livré dans une housse, léger, pratique, j’ai donc essayé le Trépied M-y mini 7321YB de MANFROTTO avec mon bridge SAMSUNG. Impeccable ! Mon Appareil Photo Numérique se fixe très rapidement. Facile d’utilisation, on peut varier sa hauteur de 35 cm à 142cm. La rotule 3 directions est pratique pour le panoramique et le basculement horizontal/vertical.

 

Bien armé, il n’y a plus qu’à immortaliser en belles image ce qu’on voit autour de soi et à les contempler sur son ordinateur.

 

Alors, que vous soyez professionnel ou simple amateur comme moi, et qui utilise un appareil réflex ou Bridge, ce Trépied est un élément indispensable de votre panoplie photo.

Pour d'avantage de renseignements n'hésitez pas à cliquer sur les liens ci-dessus.
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 13:21
http://farm3.static.flickr.com/2680/4369577893_0d8179ae9f_b.jpgPanorama vu du mont Pagnotte

Le mont Pagnotte (qui veut dire "lieu imprenable" en Celte), dans la forêt d'Halatte, culmine à 220 mètres et est le lieu le plus élevé du sud de l'Oise. Il offre un panorama imprenable sur notre région.

_____
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 12:34

L’origine du château de Compiègne remonte à la dynastie mérovingienne. Après avoir changé plusieurs fois d’emplacement, celui-ci trouva en 1380 sa localisation définitive. le roi Charles V fit construire une forteresse qui connut des agrandissements successifs.

 

Au XVIIIe siècle, Louis XV décida de faire reconstruire entièrement le château, sur les plans de l'architecte Ange-Jacques Gabriel et fût achevé sous Louis XVI.

 

Après la Révolution, Napoléon Ier chargea l’architecte Berthault de remettre le château en état. Il y accueillit sa seconde épouse, l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche, en 1810.

 

Chateau de Compiegne la cour d'HonneurL'entrée pour la visite se fait par la cour d'Honneur.

 

 

A partir de 1856, le château de Compiègne devient la Résidence de prédilection de Napoléon III. la Cour y passe régulièrement une partie de l’automne. Ce sont les fameuses “ Séries ” de Compiègne , séjour d'un mois à un mois et demi chaque automne, pour les chasses en forêt, organisé pour une centaine d'invités.

 

Salle des Colonnes

L'entrée de l'appartement de l'Empereur se fait par un vestibule, la salle des colonnes, construit en 1785. Les six termes "Africains" et "Mores" et les huit bustes d'empereurs romains ont été installés sous l'Empire.


Les invités des « Séries de Compiègne », venus par train spécial, étaient attendus dans la salle des Colonnes où l'on désignait à chacun l'appartement qu'il devait occuper et où il était conduit par un huissier.

 

Escalier d'HonneurEscalier d'Honneur

 

 

La galerie de Bal

Cette vaste salle (45 m de long, 13 m de large et 10 m de hauteur) a été construite sur l’ordre de Napoléon Ier. Les fresques du plafond évoquent les victoires de l’Empereur. Sous le Second Empire, la galerie de bal servait de salle à manger lors des «séries».

Elle fit office d’hôpital militaire pendant le Première Guerre mondiale, de 1914 à 1917.

 

Chambre de l'Empereur

Chambre à coucher de l'Empereur : Les éléments du décor peint ont été exécutés par Dubois et Redouté en 1810. Le baldaquin à double corniche surmonté d'un aigle a été reconstitué d'après les textes.

 

 

Chambre de l'Imperatrice Marie-Louise

Chambre de l'Impératrice Marie-Louise : Le lit à baldaquin est formé de rideaux de soie blanche et de mousseline brodée d'or. La pièce est ornée de peintures de Girodet (Les Saisons, L'Étoile du matin).

Après la chute du régime impérial en 1870, le château de Compiègne devint un musée national. Une politique de restitution des états historiques y est menée depuis 1945.


Malheureusement, j’ai l’impression que les fonds doivent manquer en ce moment car, mise à part quelques pièces, l’intérieur du château est dans un état plus que moyen !
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 13:36
Petite excusion dominicale en Forêt d'Halatte. La température extérieure reste dans le négatif mais la balade n'en est pas moins agréable.

http://farm3.static.flickr.com/2485/4203262714_ac3a2d7833.jpgChaussée de Pontpoint


http://farm3.static.flickr.com/2775/4203263632_220835bc6b.jpgVers le Chemin d'Yvillers


En lisière de la forêt, on a une superbe vue sur le plaine de Villers Saint Frambourg.
http://farm3.static.flickr.com/2524/4203265658_79efd10980.jpgPanorama

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 13:05
Chateau Ermenonville_Panorama
Panorama du Château d'Ermenonville - Oise (France)


Galerie Photos sur FLICKR.
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Photos
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 12:55

Petite visite dans le parc du château royal de Senlis regroupant les ruines de l'ancien château, du Rempart Gallo-Romain et du prieuré Saint Maurice.

 


Un premier palais mérovingien a été édifié. Il vit passer plusieurs rois, à partir de Clovis, et vit l’avènement de Hugues Capet en 987. Il fut reconstruit, selon les plans que nous lui connaissons de nos jours, sous Louis VI le Gros vers 1130, s’appuyant contre la rempart Gallo-Romain.

 

Partie du château ayant abritée les appartements privés des rois. A l'intérieur, subsiste encore une Cheminée ayant réchauffé, entre autre, Henri IV!

 

Louis IX, Charles V et François 1er y font apporter quelques modifications. Malheureusement, faute d’entretien, les bâtiments se dégradent vers la fin du XVIe siècle.

 


 

Vendu comme bien national en 1780, le château voit une partie de ses dépendances abattues en 1812 et le corps de logis disparaît en 1861. La ville rachète les ruines en 1956 à la famille Turquet de la Boisserie.

 


A l’entrée du domaine royal se trouve une tour médiévale quadrangulaire, de 21.5 * 17m, datant de la fin du Xe siècle.

 

Une chapelle royale, construit fin XIe siècle, est dédiée à Saint-Denis et est détruit au XIXe siècle.

 











Fondée vers 1264, par Saint-Louis (Louis IX), pour accueillir les reliques de 24 martyrs compagnons de Saint-Maurice, à proximité du château royal, le prieuré Saint Maurice est occupé par un prieur et douze chanoines de Saint Augustin. De ce prieuré, dont la chapelle et le cloître ont été rasés, ne subsiste plus que les bâtiments conventuels, du XIIIe siècle, comprenant la sacristie, la salle capitulaire, la bibliothèque.

 


 






A l’étage, le dortoir, avec une superbe charpente en chêne, date du début du XVIe siècle.


 

Le Logis du prieur, devenu musée de la Vénerie, est construit au XVIIIe siècle, s’élevant sur trois étages au dessus d’anciennes caves gothiques.


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:48

Petit tour à Senlis pour visiter l’Abbaye Royale Saint Vincent, située à l’est de la ville entre les remparts Bellevue et de l’Escalade.

 


 

Avant 1060, il existait en dehors du rempart Gallo-Romain, dans le faubourg de Vittel (nom de l'époque) près de la Nonette, une chapelle placée sous l’invocation de Saint Vincent dont on sait peu de chose, mais plutôt en mauvais état.

 


Anne de Kiev (1024-1076), fille d’un grand duc d’Ukraine, devient l’épouse du roi Henri 1er. Mais celle-ci ne parvenait pas avoir d’enfant malgré ses abondantes aumônes et prières. Saint Vincent, martyr Espagnol, était alors vénéré dans le pays et les miracles fréquents, obtenus par son intermédiaire, conduirent la Reine à s’adresser à lui.

Elle s’engagea par une promesse à faire bâtir une église, en son honneur, si elle obtenait du ciel un fils qui put succéder à la couronne de France. Son vœu fût exaucé, elle eut un fils, futur Philippe 1er, vers 1052.

 






A la mort de son mari en 1060, Anne de Kiev quitta la cour pour se retirer, quelques temps, à Senlis. Elle décida alors d’exécuter sa promesse et donna l’ordre de faire rebâtir l’église Saint Vincent et de faire élever à coté un monastère.


En 1065, l’église fut consacré en l’honneur de la Sainte trinité, de la vierge Marie, de Saint Jean-Baptiste (né d’une mère stérile) et de Saint-Vincent. Le monastère fut désigné par le nom d’Abbaye Royale de Saint-Vincent et donna son nom au faubourg dans lequel il était situé. Ce sont les chanoines de l'ordre de Saint-Augustin qui s'installèrent.


Les religieux entreprennent, vers 1660, la reconstruction du cloitre et des batiments classiques que l'on voit encore.

 

Le clocher de l'église date du XIIe siècle. L’abbaye a été remaniée au XIIIe et XVIIe siècle (dont le rehaussement du niveau supérieur de la nef de l’eglise).

 

Vendue comme bien national, à la Révolution, l’Abbaye deviendra tour à tour usine de filature, caserne, hôpital militaire et collège religieux. Un lycée privé occupe actuellement les lieux.

Collège Saint-Vincent au XIXe siècle

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 16:08

Cette borne, dite Borne de Frapotel, est datée de 1579 et indique, dans la Forêt d’Halatte, le point extrême des bois ayant appartenu à l’Abbaye Royale du Moncel.


D’un coté, est gravé l’écusson Royale, entouré du collier de l’ordre de St Michel (règne d’Henri III de 1574 à 1589).

 

De l’autre, les armes de Philippine de Bellevé, surmonté des initiales PdP et d’une crosse, abbesse de l’Abbaye du Moncel.

 

La forêt débute, de ce coté-ci, de Pontpoint. C’est l’occasion d’une belle balade par ses sentiers, tels que celui de la route de l’Est qui permet de se rendre au chemin du Mont Pagnotte.


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 19:42
L'Automne s'installe paisiblement sur le Désert d'Ermenonville...



Le Desert est une des trois parties du domaine (avec le petit parc et le grand parc) que le marquis René de Girardin avait fait aménagé, en 1775, autour de son château. C'est sans doute le plus admirable. Formé d'une crête de collines sablonneuses, il est séparé du château par la route Senlis-Le Plessis Belleville. Il comprend un grand étang, des bois et des bancs de sable (La Mer de Sable).
Perchée au sommet se trouve la cabane de Jean-Jacques Rousseau, ou durant son séjour chez le marquis de Girardin, le philosophe aimait s'y rendre.

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Nature
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 16:19

Villers Saint Frambourg, 600 habitants sur 972 hectares de champs et de forêt domaniale, est situé en bordure sud de la Forêt d’Halatte, entre Senlis et Villeneuve sur Verberie et au bord de la D932a par l’intermédiaire de son hameau « La Roue qui Tourne ».

 

Villers Saint Frambourg, vue de la Forêt d'Halatte


 


D’une existence ancienne, la terre de Villers se developpe près d’une voie Romaine reliant le Sud de la France à la Flandres en passant par Meaux et Montepilloy. Elle devient un lieu-dit à la suite du détachement du village d’Ognon.

Au Xe siècle, Villers est donné au Chapitre Saint Frambourg de Senlis par la reine Adelaîde de Poitou, épouse de Hugues Capet. Celui-ci installe des colons et fait procéder à des essartages.

Le village prend le nom de Villers Saint frambault en 1207, Villare Sancti Frambaldi en 1226.

 

Maximilien Titon, Directeur Général des magasin d’Armes de Louis IV, est seigneur d’Ognon et de Villers Saint Frambourg au XVIIe siècle.

 


Le début de l’édification de l’église St Médard, en lieu et place d’une ancienne église, se situe au XIIe siècle et se poursuit jusqu’au XVIIe siècle.

De1825 à 1832, Ognon était rattaché à Villers. En 1900, Villers Saint Frambourg avait une population de 451 habitants, un moulin à vent, une compagnie de pompiers et sept épiceries...

La rue de la République en 1905
                                                

La rue de la République de nos jours

  

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article