Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En Pays d'Halatte
  • En Pays d'Halatte
  • : Blotti entre la vallée de l'Oise, le plateau Valois et le domaine de Chantilly, le pays d'Halatte est une contrée riche d'un patrimoine Historique et Forestier de près de 2000 ans. Nombre de villes et villages, de châteaux et monuments se sont développés autour de la forêt royale. Ce blog vous invite à découvrir cet endroit, moins exposé médiatiquement que les grandes régions touristiques, qui j'espère retiendra votre curiosité et votre intérêt...
  • Contact

Recherche

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 18:44

Aumont en Halatte est un village de 586 habitants proche de Senlis et situé dans la forêt d’Halatte. En laissant votre véhicule sur le petit parking en face de l’église, il est très agréable de se promener dans ses rues à pied.

 

Aumont-en-Halatte_Mairie.jpgLa place du village et la mairie

 

Abrité dans une clairière et dominé par une butte mythique, le mont Alta, le village apparaît pour la première fois au milieu du XIe siècle.

 

Aumont-en-Halatte_Eglise-St-Gervais---St-Protais.jpgEglise Saint-Gervais et Saint-Protais

 

L’église Saint Gervais et Saint Protais date du XVe siècle.

 

Henri Barbusse (1873-1935), journaliste et romancier, s'installe, à partir de 1908, à Aumont dans une demeure, la villa Sylvie.

 

Aumont-en-Halatte.jpg

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 14:06

Borest - Oise (France)

 

Borest, qui se trouve sur la D330 entre Senlis et Nanteuil le Haudoin, est un petit village, de 340 habitants, de caractère de l’Oise et est traversé par la rivière la Nonette.

 

http://farm5.static.flickr.com/4119/4734976087_d9672112ea_b.jpg

 

 

http://farm5.static.flickr.com/4141/4741463053_6a42bd5c75_b.jpg

 

Ce lavoir, déjà signalé au début du XIXe siècle, joliment restauré et entretenu, est situé rue du pont St Martin et est alimenté par la Nonette.

 

 

http://farm5.static.flickr.com/4120/4757504597_857ac46e13_b.jpg

 

L'église, dédiée à Saint-Martin et édifiée au XIIe siècle, domine de son "monticule" le village de Borest.

 

 

Borest_le-Menhir.jpg

 

A une des entrées du village, de dresse un menhir de près de 3 mètres de haut : La QUEUSSE de GARGANTUA , nom attribué au menhir, désigne en réalité une pierre utilisée pour faucher, d'ailleurs en langue picarde « queusse » désigne une pierre allongée utilisée pour aiguiser les faux.


 


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 14:20

Prenons un peu de hauteur afin d’admirer quelques villes et villages qui entourent la forêt d’halatte.

 

Villeneuve sur Verberie-vue du cielVilleneuve sur Verberie

 

RobervalRoberval

 


FleurinesFleurines

 

Pont-Ste-Maxence_vue-aerienne.jpgPont Sainte Maxence

 

Quartier-St-Pierre.jpgPontpoint

 

ChamantChamant

 

ApremontApremont

 

SenlisSenlis

 

J'en conviens, c'est un peu plat mais il y a de la verdure...

 


 


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 22:30

Chamant

Située au sud de la forêt d'Halatte et au nord-est de la ville de Senlis, dont elle n'est éloignée que de deux kilomètres, la commune de Chamant, 957 habitants, est limitée, à l'ouest, par l'ancienne route royale de Flandre de Paris à Lille (RN17) et, au sud, par la route de Chantilly à Villers-Cotterêts. La route de Paris à Compiègne (D932a) la traverse en direction du nord-est, à peu près parallèlement au cours de l'Aunette, ainsi que, depuis 1965, l'autoroute A1.

 

Sur ce territoire de plus de 1100 hectares, quatre fiefs ont existés indépendamment les uns des autres avant d’être rassemblés, pendant la révolution, pour constituer la commune de Chamant.

 

Balagny sur Aunette Eglise Ste Foy

Eglise Sainte Foy de Balagny

 

Balagny sur Aunette, la plus ancienne, formée à l’époque Gallo-romaine et constituant une étape sur la voie de Senlis à Soissons (chaussée Brunehaut).

 

Malgenest, datant du Xe siècle, aujourd’hui disparu.

 

Chamant avenue du Marechal Foch

Le Plessis, connu depuis la fin du XIIIe siècle. Un important château fort y est construit puis remplacé par un autre au XVe siècle. Occupé par Lucien Bonaparte à partir d'août 1799 et complété par ses soins d'un joli parc. Pendant la seconde guerre mondial, l’état major Allemand s’installa également. Il sera définitivement démoli au début des années 1970.

Chamant_le-chateau.jpgChâteau du Plessis


Chamant, connu depuis la fin du XIe siècle. La paroisse de Chamant est créée en 1129 et fait partie du diocèse de Senlis. La construction de l’église Notre Dame et de son clocher commence dès la fondation de la paroisse.

Chamant_Eglise.jpg

 

Au départ, Chamant est un village de vignerons et de meuniers, l’Aunette alimentait plusieurs moulins.

 

Chamant_Mairie.jpg

En 1789, Mr Thierval devient le premier maire de Chamant et a comme adjoint l’abbé Floquet, curé de la paroisse. La construction de la mairie est effectuée en 1833.

 

Les habitants de Chamant s'appellent les "Chamantais".

 

http://farm5.static.flickr.com/4024/4627923450_bff2be7f5e_m.jpg

La cavée de Chamant

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 16:19

Villers Saint Frambourg, 600 habitants sur 972 hectares de champs et de forêt domaniale, est situé en bordure sud de la Forêt d’Halatte, entre Senlis et Villeneuve sur Verberie et au bord de la D932a par l’intermédiaire de son hameau « La Roue qui Tourne ».

 

Villers Saint Frambourg, vue de la Forêt d'Halatte


 


D’une existence ancienne, la terre de Villers se developpe près d’une voie Romaine reliant le Sud de la France à la Flandres en passant par Meaux et Montepilloy. Elle devient un lieu-dit à la suite du détachement du village d’Ognon.

Au Xe siècle, Villers est donné au Chapitre Saint Frambourg de Senlis par la reine Adelaîde de Poitou, épouse de Hugues Capet. Celui-ci installe des colons et fait procéder à des essartages.

Le village prend le nom de Villers Saint frambault en 1207, Villare Sancti Frambaldi en 1226.

 

Maximilien Titon, Directeur Général des magasin d’Armes de Louis IV, est seigneur d’Ognon et de Villers Saint Frambourg au XVIIe siècle.

 


Le début de l’édification de l’église St Médard, en lieu et place d’une ancienne église, se situe au XIIe siècle et se poursuit jusqu’au XVIIe siècle.

De1825 à 1832, Ognon était rattaché à Villers. En 1900, Villers Saint Frambourg avait une population de 451 habitants, un moulin à vent, une compagnie de pompiers et sept épiceries...

La rue de la République en 1905
                                                

La rue de la République de nos jours

  

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:59
Le temps ne semble pas avoir d'emprise...

Grande Rue (debut XXe)

Grande Rue (de nos jours)

Rhuis est un petit village de l'Oise (115 habitants) situé en bordure de la CD123 entre Pontpoint et Verberie.

L'occupation de ce site, par l'Homme, remonte à des temps très anciens, témoin, le passage des Celtes (la Demoiselle de Rhuis). C'est à l'époque Gallo-Romaine que le village prend son importance. Un pont (pont de Rouanne) permettait aux voyageurs de traverser l'Oise, deux importantes voies Romaines (dont l'une venait de Beauvais) y convergeaient également. L'origine du nom, Rhuis, tient de cette époque pour devenir Ruys-en-Verberie en 1358.


Une seigneurie constituée de Rhuis et de St Germain (dont subsiste seulement un Manoir) est reconnue vers 1390. Celle-ci fut vendue en 1784 par Charles de Rohan, qui fut le dernier Seigneur de Rhuis.

Son Eglise, du XIe siècle, fera l'objet d'un prochain article...



Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:00

Roberval est un petit village, d'un peu plus de 350 habitants, situé entre les communes de Villeneuve sur Verberie et Pontpoint. Traversé par le Rouanne (affluent de l'Oise), il se niche au pied du massif de la forêt d'Halatte. L'Autoroute A1 passe près de ce village également.

Inutile de vous brosser un historique complet de ce village (naissance officiel en 872), son histoire est savamment présenté par Jean-Marc Popineau sur le site internet de Roberval.

On peut s'arrêter sur quelques endroits intérêssants de ce village :

Le château actuel de Roberval date de la seconde moitié du XVIIIe siècle, mais d'autres châteaux ont été édifiés auparavant sur le site. Il y a également un joli colombier hexagonal à l'entrée du château.
C'est une propriété privée.

L'église Saint-Remy. Sa construction s'est étalée entre le XIIe (nef) et le XVIe siècle (choeur, clocher).


Le Lavoir de Fosse, dont la date de construction est inconnue, était destiné aux habitants de Fosse au XIe siècle (village disparu). Ce lavoir a été recouvert d'une charpente en 1881 et rénové en 1995.








La Balance de Roberval (6m de long pour 2.20m de haut) a été inauguré en 2005, en souvenir de la naissance de Gilles Personne (à Roberval en 1602), inventeur de la balance à deux fleaux.







Beaucoup de petites routes et de chemins permettent de visiter, à pied ou en vélo, ce tranquille village. Dommage que le Viaduc de l'autoroute A1, construit en 1964 et que je n'ai pas souhaité prendre en photo, défigure ce charmant coin...



Roberval a donné également son nom à une ville du Quebec, fondée en 1859, en mémoire de Jean-François de la Roque, sieur de Roberval.




Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 19:17
Hier...

Place de Brasseuse, début XXe siècle, avec son abreuvoir

... et aujourd'hui.

Place de Brasseuse, en 2009

Le village de Brasseuse (Braii silva), appartenant au canton de Pont Sainte Maxence, doit sa création, courant XIIe siècle, même époque que Villeneuve sur Verberie, à la suite de défrichements, à l'initiative des Bouteillers de Senlis.
Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 21:13
(et son Enceinte Gallo-Romaine)

Senlis, surnommée "Ville Royale", est située au centre du massif des trois forêts (Ermenonville, Chantilly et Halatte) et bâtie près du confluent de l'Aunette et de la Nonette.

Gravure de Senlis, datant de 1638

Dès l'époque Gallo-Romaine, la ville profite d'un important noeud routier, à proximité des axes Meaux-Beauvais et Pontoise-Reims, pour se développer.


Quelques années avant le début de notre Ere, sous le règne d'Auguste, emerge une bourgade Gallo-Romaine, Augustomagus (le marché d'Auguste) dans le territoire des Silvanectes. De cette époque, il reste les Arènes d'une capacité de 8000 à 11000 personnes.





Avec les invasions barbares du IIIè siècle, la ville est ravagée et celle-ci doit se doter d'une enceinte fortifiée, le Castrum. Cette muraille, de forme elliptique de 800m environ pour 7m de hauteur, est construite à partir de blocs de récupération de bâtiments civils et religieux et flanquée de 30 tours de défense. Silvanecte devient une place militaire importante.

Ces remparts, appelés autrefois "mur des Sarrazins" (defense contre les envahisseurs du nord) sont assez bien conservés sur une petite partie. Un grand nombre de Tours ont, par contre soufferts, détruites, transformées ou enfouies dans les maisons.


Plan du centre de Senlis, datant de 1811,
et son enceinte Gallo-Romaine


Enceinte Gallo-Romaine, et la Tour de la salle des Gardes, vus du Jardin du Roy



Cette solide fortification n'a jamais été prise, resiste aux raids des vickings au IXe siècle et au siège des Germains vers 946, et restera en service jusqu'au XIIe siècle. Une deuxième ceinture de rempart sera édifiée au XIIIe siècle...

Vers 853, sous Charles le Chauve, la cité prend le nom de Senlis. En mai 987, Hugues Capet est élu dans le Château Royal, par ses barons par acclamation, Roi des Francs.




Fausse Porte ou passage Sainte-Bathilde, amenant vers la rue de la Chancellerie (dans le Castrum).





La Porte Saint-Rieul, rue de Villevert, delimitant le Rempart

















Sur le point le plus haut de la ville, et appuyé sur la muraille Gallo-Romaine, a d'abord existé un Palais Mérovingien. Sous Louis VI le Gros, le Palais est detruit et  vers 1130, un Château est reconstruit. Fin XVIe siècle, malheureusement, les bâtiments se dégradent faute d'entretien. Le château est vendu comme bien national en 1793, la ville rachète les ruines en 1956 à la famille Turquet de la Boiserie.


Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 12:36
Pontpoint est un village, coincé entre la rive de l'Oise et les pentes du massif forestier d'Halatte, situé entre les villes de Pont Sainte Maxence et Verberie, riche d'une Histoire de plus de 1300 ans.



Jusqu'au XIIIè siècle, l'histoire de Pontpoint est restée très liée à Pont Sainte Maxence. Le territoire a d'abord appartenu à la tribu des Bellovaques (peuple de la Gaulle Belgique, 60-30 avant J-C). Puis la venue des Romains va instaurer les premiers contours de Pontpoint (Levandriacus).

Fin du VIIIè siècle, Charlemagne fait don de cette terre à l'abbaye de Saint Lomer sur Perche. Charles II le Chauve revient sur cette décision par une charte établie en 842. Le village prend le nom de Pomponnus. Vers 960, Hugues Capet, qui n'est pas encore roi, prend possession du comté de Senlis et fait main basse sur le fisc rouyal comprenant les terres de Pontpoint et Pont Sainte Maxence. En 1194, Philippe Auguste les échange avec Hugues de Candavene, comte de Saint-Pol. En 1221, après la mort du comte de Saint-Pol, elles retournent dans le domaine royale. Pontpoint (Pompoing) obtient le statut communal et poursuit son developpement grâce à l'agriculture et au traffic qui s'écoule le long des 5km de son unique rue.


La commune choisit comme Blason celui des comtes de Saint-Paul en Artois et de son ancien seigneur Hugues de Candavene.










En 1290, un manoir royal est batit sur la colline du Moncel (limite Pontpoint-Pont) puis Philippe le Bel décide d'y édifier, vers 1334, une abbaye.


La commune cède une grande partie de ses droits au profit de l'abbaye du Moncel en 1364, approuvé par Charles V.

Longtemps, cette ancienne prévoté royale a vécu en hameaux bien distincts :

- Le Moncel, son abbaye et son manoir royale

- Saint Paterne, et le manoir Saint Symphorien

- Saint Gervais, et son église paroissiale

- Saint Pierre, ou j'ai passé toute mon enfance, une ancienne paroisse, son église en ruine.

- Moru, rattaché à Pontpoint en 1830 sous Louis Philippe

En 1739, le village prend le nom définif de Pontpoint.



En 1814, eut lieu la bataille de Laon (02) entre les armées de Napoléon et les Prussiens, les coalisés (Autriche, Prusse, Russie) forment un camp de plus de 100000 hommes autour de la commune, après les batailles de Champaubert et Montmirail (link), commettant vols et pillages.

La population est essentiellement agricole au début du XXè siècle, 30 fermes, par exemple, sont comptabilisées en 1935.


Le Village-rue va petit à petit se modifier, se développer pour devenir un vrai village, comptant 1400 habitants en 1962, puis enfin 2850 en 2008.

Pontpoint Pontpoint





Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article