Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En Pays d'Halatte
  • En Pays d'Halatte
  • : Blotti entre la vallée de l'Oise, le plateau Valois et le domaine de Chantilly, le pays d'Halatte est une contrée riche d'un patrimoine Historique et Forestier de près de 2000 ans. Nombre de villes et villages, de châteaux et monuments se sont développés autour de la forêt royale. Ce blog vous invite à découvrir cet endroit, moins exposé médiatiquement que les grandes régions touristiques, qui j'espère retiendra votre curiosité et votre intérêt...
  • Contact

Recherche

28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 12:44

Au cours du XXe siècle jusqu'à nos jours, La Poste a crée plusieurs timbres poste en l'honneur de monuments, de manifestations en Picardie, et dans l'Oise. Voici quelques oeuvres qui concernent plus particulièrement notre Pays d'Halatte.

 

Edité le 23 juillet 1953 et émis à 22,7 millions d´exemplaires

 

Le blason de Picardie provient des armoiries de l’ancienne province de Picardie. Le mot apparaît en 1248, dérivée du mot « picard » c’est-à-dire « piocheur ». Le blason fût reconnu en 1640.

 

 

 

La Cathédrale de Senlis

 

Edité le 17 mai 1958 et émis à 2,8 millions d´exemplaires.

 

La construction de la Cathédrale « Notre Dame » de Senlis commence en 1151, et s’achève en 1560, une longue période, de nombreux rajouts, modifications et restaurations etant apportés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le château de Chantilly - Edité le 23 juillet 1953

 

Le château de Chantilly était à l'origine une forteresse médiévale bâtie à la fin du XIVe siècle. Anne de Montmorency (1493-1567), connétable de François Ier et d'Henri II, embellit le palais. Le domaine passe au XVIIe siècle entre les mains des puissants Condé. A la révolution, le château sert de prison puis est rasé. Il sera restauré, ainsi que le parc, à partir de 1815.

 

 Oblitération illustrée 1er jour à Chantilly (Oise) le 24 février 2007

 

 

Edité à Compiègne (Oise) et Flamengrie (Aisne) le 11 novembre 1978

 

La clairière historique de 100m de diamètre, aménagée en 1922 par l’architecte Magès, se situe sur le territoire de Compiègne, près du village de Rethondes, dans laquelle se trouvent notamment les monuments commémoratifs de l’Armistice du 11 novembre 1918, la statue du Maréchal Foch et le musée.

 

 

 

 

 

Château de Pierrefonds

 

Edité le 21 janvier 1980

 

Situé entre Compiègne et Soissons, dans l'ancienne province du Valois, Le château de Pierrefonds, construit au XVème siècle par Louis d’Orléans, est en grande partie détruit sous ordre de Louis XIII en 1617. Sa restauration debutera en 1857.

 

 

 

 

 

 

 

100e Paris-Roubaix "l'Enfer du Nord"

 

Edité à Compiègne (Oise) et Roubaix (Nord) le 13 avril 2002 et émis 8 155 500 exemplaires

 

Crée en  1896, la classique Paris Roubaix ne part plus de Paris, depuis 1968, mais de Compiègne, avant de parcourir plus de 250km pour une arrivée sur le vélodrome de Roubaix.

 

 

 

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 16:20

Même si ce personnage célèbre n’est pas un natif de Picardie, il a cependant compté dans l’Histoire de notre belle région.

 

Jean-François de La Rocque est né vers 1500, probablement à Carcassonne, fils de Bernard de La Roque dit Couillaud, connétable de Carcassonne, et d'Isabeau de Poitiers. Sa grand-mère maternelle était Alix de Popincourt, dame de Roberval (Oise).

 

Il est élevé pendant un moment à Amboise, aux côtés de François d’Angoulême, futur François Ier. Passionné par le métier des armes, La Rocque se lie d’amitié avec le futur roi. Ils guerroient ensemble lors des campagnes d’Italie et chassent le cerf aux alentours de Roberval. Le château de Roberval servait alors de relais de chasse.

A la mort de ses parents, La Rocque devient seigneur de plusieurs domaines Picards : Roberval, Noël Saint-Martin, Moru, Bacouël (Rhuis) et de nombreux autres villages dans les Ardennes et le Languedoc. Il prend le nom de La Rocque de Roberval.

 

Ayant compromis sa fortune, II a dû emprunter à ses cousins les La Roque de Blaizins en Languedoc, La Roque en Armagnac et les Popincourt en Picardie. Il devra, d'ailleurs, vendre son fief de Bacouel en 1541 puis laisser saisir sa terre de Roberval en 1552. D'ou lui vient, sans doute, l'idée de faire sa fortune au Canada.

 

Vers 1540, malgré sa foi protestante (né catholique, mais converti au protestantisme), le roi François 1er le nomme lieutenant - général du Canada et lui confie le commandement de la troisième expédition de Jacques Cartier au Canada.

En 1542, il vient s'installer avec 200 colons, à proximité de Québec, à l'établissement de Charlesbourg-Royal (Cap Rouge), fondé par Jacques Cartier en 1541, et qu'il rebaptise France-Roy. Sa tentative de colonisation est un échec : la famine et le scorbut déciment la colonie au cours du premier hiver, si bien que dès l'été 1543, La Rocque de Roberval et les survivants retournent en France.

 

Rentré en France, il se voit confier par François 1er en 1544 la restauration des fortifications de Senlis (bastion de la porte de Meaux par exemple), qui résistera à la canonnade des Ligueurs en 1589, puis de Paris en 1557. Henri II, le nommera surintendant des mines de France en 1548 puis chef de la défense des villes de Rethel, Chastel en Porcien et pays de Rethelois en 1552. Mais celui-ci est ruiné et ne parvient pas à reconstituer sa fortune. En 1555, ses biens sont hypothéqués.

 

Demeuré fidèle à sa foi protestante, Jean-François La Rocque de Roberval fit partie des victimes des guerres de Religion. Après une réunion protestante, en 1560, il fut attaqué avec ses compagnonss et tué au coin du cimetière des Innocents, à Paris.

 

Les débris de sa fortune passèrent à ses créanciers, son château de Roberval fut racheté par son neveu Louis de Madaillan, fils de Charlotte de La Rocque et de Guillaume de Madaillan, seigneur de Montataire. Au XVIIIe siècle, la terre et le château ont appartenu au prince de Soubise qui les avait achetés. En 1817, ils deviennent la propriété de M. Davène de Fontaine. Les descendants de ce dernier possèdent encore le château. Les habitants successifs du château se sont légués les archives de la maison et les papiers de La Rocque de Roberval sont toujours à Roberval dans l’état ou celui-ci les laissa à sa mort.

 

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Personnages célèbres
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 13:18
L’eglise Saint-Pierre, l’ancienne église paroissiale de Pontpoint (Oise), n’est plus que ruines en bordure de la forêt d’Halatte.


Autrefois, la commune de Pontpoint comportait deux paroisses : celle de Saint-Gervais (devenu l’unique église du village) et celle de Saint-Pierre, aujourd’hui disparue.

 

Cette église a été édifié vers 1061 suivant le modèle des églises voisines de la même époque (Rhuis, St Gervais de Pontpoint), les restes du clocher s’apparentent aux clochers romans proches. L’édifice a, ensuite, subi des modifications au XIIIè, XVè (Nef) et XVIè siècle.



De 1683 à 1695, plusieurs membres de la famille de Cornouailles de Senneville dont le château était voisin, y furent ensevelis.

Entre 1727 et 1780, la famille de Rouffiac succéda à celle de Cornouailles de Senneville et laissa son nom au manoir seigneural, dont ne subsiste à présent qu’une chapelle.

 

Au XVIIIè siècle, l’église, en manque d’entretien, se retrouve en mauvaise état. Elle fût vendu en 1835 à un particulier.

Repost 0
Published by Le Villé-Verberois - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 13:07
Pour la 18ème édition, l'association Clio organise le salon du Livre d'Histoire de Senlis, du 20 au 23 novembre 2008, dans l'Eglise Saint-Pierre et qui sera inauguré par Alain Corbin (Historien). Ce salon, crée en  1984, est devenu l'une des manifestations littéraires essentielles de la région.


Le thème de l'édition 2008 est consacré aux "Écrivains de l'Histoire" et se propose de mettre à l'honneur tous les écrivains qui, par leurs expériences, leurs aventures, leurs récits de vies, font paraître leurs écrits sous tous les styles, romans, biographies, policiers, BD, essais et études.

Repost 0
Published by Le Villé-Verberois - dans Manifestations - brocantes...
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 22:28

Villeneuve sur Verberie, commune, de 673 habitants (chiffre 2007), du canton de Pont Ste Maxence (Oise) est situé près de la forêt d’Halatte (au pied du mont Pagnotte, altitude 222m) sur la route, la D932A (ancienne RN32, créée en 1824), entre Senlis et Compiègne.


Aucun document ne précise les conditions dans lesquelles a été crée Villeneuve sur Verberie, bon nombre ont été détruits au cours des siècles.

D’après certains anciens écrits, on trouverait sa première trace au cours du IXé siècle.

Un conflit opposait, apparemment depuis le début du IXé siècle, les évêques de Beauvais et de Soissons à propos de la construction d’une église, celle-ci se trouvant au point de jonction de ces deux diocèses.

Le conflit est porté, vers 872, devant le roi Charles II le Chauve (règne 840-877) qui menaça de détruire cette église si le désaccord se prolongeait.

Des écrits indiquaient le lieu de ce litige à Villeneuve sur Verberie, sans apporter, cependant, de preuve concrète. Des recherches plus récentes tentent plutôt à démontrer l’existence de cet édifice à Noël Saint Remy (situé près de Roberval).

 

 

Les premières traces de peuplement se situent entre 1108 et 1137 (règne de Louis VI le gros).

 

Eudes Percebot, seigneur de Pont Ste Maxence donne la cure de Villeneuve, vers 1140, à l’abbaye St Symphorien de Beauvais.

 

L’installation de « paysans-colons » à Villeneuve sur Verberie, vers 1143, permet au roi Louis VII le jeune (règne 1137-1180) de renforcer sa position à la limite de son domaine royal, menacé par Philippe d’Alsace, comte de Flandre et de Vermandois.



 

L’emplacement choisi pour fonder le village se trouvait au croisement de deux chemins ruraux, l’un allant de Noël Saint Martin à Yvillers, l’autre de Raray à Saint-Pierre de Pontpoint ce qui permis de bâtir l’agglomération comme un « village rue ».

 

Villeneuve, propriété royale, est dirigée par le prévôt Roger de Neuville en 1171.

 

L’église Saint Barthélemy de Villeneuve sur Verberie a été construite au centre du village vers 1180, en lieu et place d’une nécropole ou une ancienne église. L’aspect extérieur, à l’exception du clocher, est Roman.

Le Valois devint terre royale en 1214, Villeneuve sur Verberie perd son intérêt stratégique de frontière entre son domaine royal et le comté du Valois. Philippe III le Hardi (règne 1270-1285) l’échangea contre d’autres terres auprès de Geoffroy le Bouteiller vers 1280.

 

Le village se nomme, tour à tour, Villam Novam en 1167, Villeneuve le Roy sur Verberie en 1219, Le Nueve Ville le Roy en 1306, Villenuefve le Roi en 1431, Villeneuve le Roi sur Verberie en 1460.

 

Agrandissement de l’église Saint Bathélémy vers 1500.

 

Arnaud  des Friches, écuyer, avocat au Châtelet de Paris, lieutenant général du bailli  de Senlis, conseiller du roi en 1517, est seigneur de Villeneuve et de Brasseuse.

 



 

Vers 1552, est mentionné, pour la première fois, le Relais de Poste (Louis Robert Delaunay, cultivateur, fut maitre de la Poste aux chevaux et maire de Villeneuve en 1836).

 

Naissance, en 1602, dans un champ vers Noël Saint-Martin, du mathématicien et physicien Gilles Personne (link) qui prendra plus tard le nom de Roberval, cofondera l’académie des Sciences (1666) et inventera la balance de Roberval (1668).

Entre 1610 et 1643, Villeneuve fut élevé en comté au profit du gouverneur d’Arras, en récompense de services rendus.

 

Deux anciennes communes, Noel-saint-Martin et Yvillers furent annexées en 1825 à Villeneuve sur Verberie.


Ouverture d’une fabrique de sucre de Betteraves, au pont du Theil, en 1829.

 


Dans cette sucrerie, l'industriel Quarez est le premier à utiliser le système d'extraction du sucre par diffusion.



Création, à la fin du XIXè siècle de la voie ferrée Villeneuve sur Verberie-Roberval-Moru qui desservait plusieurs carrières de sable et transportait leur production jusqu’à l’Oise. La ligne ferma en 1964, date de la construction du viaduc de Roberval (autoroute A1). Certaines locomotives et wagons furent rachetés par Jean Richard pour son parc d’attraction à Ermenonville « La Mer de Sable ». La sablière de Villeneuve cessa son activité en 1982, le centre d’enfouissement technique des déchets ménagers SITA prit sa place.

La Commune de Villeneuve possèdait des souterrains de fuite et des puits chantants, vers le centre de la grande rue du village (rue des Flandres), Les souterrains, qui partaient de certaines caves et débouchaient près des bois ou dans un champ voisin, servaient aux habitants à fuir lors de dangers ou de conflits régionnaux. Il y avait également trois puits chantants profonds d'au moins 50 mètres. Ils n’attirent plus grande attention de nos jours.


Chaque année, le dernier dimanche du mois d'aout, se déroule la fête communale, la Saint Barthelemy, ou sont présents Manège, Brocante, Stand Buvette-Repas ainsi qu'un rassemblement de vehicules anciens, très prisé dans la région, sur toute la longueur de la rue du Belvédère.


Voir également album photos de
Villeneuve-sur-Verberie Villeneuve-sur-Verberie



Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Villes et Villages
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 14:22

Verneuil-en-Halatte (Oise), commune située entre Creil, Senlis, Pont Ste Maxence, organise un salon artisanale les 29 et 30 novembre 2008.

Salle des fêtes de Verneuil en Halatte
Ouvert de 10h à 19h sans interruption
Repost 0
Published by Le Villeneuvois - dans Manifestations - brocantes...
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 16:23


Situé entre Fontaine-Chaalis et Barberie (Oise), le village de Montepilloy conserve les vestiges d'un château des XIIè et XIIIè siècles, édifié  pour surveiller les voies Senlis-Soissons et Senlis-Crepy. Il subsiste un pan du donjon, haut de 35m, que l'on peut voir de très loin dans la vallée.




C'est en ce lieu, près du village, qu'en Août 1429, les armées Françaises, conduites entres autres par Jeanne d'Arc, et Anglaises se firent face sans se combattre.



Repost 0
Published by Le Villeneuvois - dans Villes et Villages
commenter cet article
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 14:48

Situé à moins de 5km de Villeneuve sur Verberie  (Oise), ce château du XVIIè siècle domine un parc de 60 hectares (ou figure un parcours de Golf très prisé dans la région).

Vers 1600, les terres de Raray sont vendues à Nicolas de Lancy, conseiller du Roi et trésorier général de la maison d'Orleans, qui fît ensuite batir le corps du logis de l'actuel Château. Celui-ci fut agrandit au XVIIIè siècle par la marquise des Barres. En 1782, sa fille épousa le vicomte de la BEDOYERE. Depuis, le château est la propriété de cette famille.

Une partie du tournage du film de Jean Cocteau, La belle et La Bête, a été réalisé sur les extérieurs du château en septembre 1945.

Repost 0
Published by Pat en Pays d'Halatte - dans Châteaux & Monuments
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 16:26

Un blog en toute simplicité pour parler d'une région, que j'aime, autour de Pontpoint (ou j'ai vécu 17 ans) et de Villeneuve sur Verberie  (ou je vis depuis plus de 10 ans), bienvenue en pays d'Halatte.

Repost 0
Published by Patoche
commenter cet article